1889. Après le bal. Pièce en un acte et deux tableaux (dans Théâtre naturaliste)

Je ne serais pardieu pas embarrassée avec la moins rouée de nos flirteuses ; la besogne ne chôme guère avec celles-là, et l'on ne perd pas de temps en préliminaires embarrassés et délicats.

bob:41628, 39506, 9605 source:3999