1863. Signe d'Argent. Vaudeville en trois actes

LA MARQUISE (S'approchant de l'endroit où le guerrier [qui vient de chier] a ronflé du bourrelet.) –Quelle odeur charmante on respire dans ce bocage !… sans doute celle des fleurs de ces prairies… LE MARQUIS (Se bouchant le nez avec dégoût.) –Je trouve que ça pue horriblement, moi !…

bob:7981, 64004 source:3991