1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar

Quant t'auras fini ton service, / T'auras cent sous… / –Voyons, donne-les moi d'avance, / Et tu verras !… / Non… non… je n'ai pas confiance… / Tu tricheras ! / Car je connais ces balançoires, / Je suis roublard, / Et j'pourrais écrir' les Mémoires / Du lupanar !…

bob:16807, 3498 source:3988