1863. Le dernier jour d'un condamné

et vous lui avez porté onze coups de couteau !… –C'est pas vrai ! c'est pas vrai !!! c'est pas vrai !!! j'y en ai donné treize… y en a deux qui ont glissé, c'est pas ma faute !… j'ai été trop vif. (Avec une sombre amertume.) Treize !… ça devait me porter malheur !

bob:64650 source:3987