1976. Dire nos sexualités

Or, ne croyez pas que j'aime des positions très tarabiscotées. Une des positions que je préfère, c'est celle dite du missionnaire, avec des variantes […] qui peuvent être que, soit je me glisse très bas et, à ce moment-là, les parois qui sont frottées ou percutées ne sont pas les mêmes que si je suis très haut et selon les positions des jambes de la femme… ah, non, c'est vrai que ce n'est plus le missionnaire, ça.

bob:58981 source:3984