1863. L'argot au théâtre

Il s'agit de changer tous les noms de nos personnages ; ce n'est pas de l'argot, mais ils sont… familiers ! Donc, notre épicier Crapouillard deviendra Nérestan, notre amoureux Dodolphe deviendra Corasmen, notre chemisière Ninie deviendra Laonice. Rien que des noms grecs et romains. –Mais puisque la scène se passe rue Mouffetard ? –C'est égal. Le grec, c'est toujours plus noble.

bob:76132, 47557 source:3983