1867. Les Malfaiteurs

Comme tant d'autres qui ne vivent que d'éloges et d'éreintements tarifés, il se lança dans les petits journaux, où il distillait tour à tour le miel et le venin ; il s'exerçait surtout à faire chanter les ministres et jusqu'au maréchal Soult, dont il avait pris à tâche d'éplucher les discours à la Chambre.

bob:1280, 37444 source:3981