1900. Mémoires de Rossignol

Il y a toute une série de « ramasseurs » : ramasseurs de bûches de bois, qui suivent les voitures chargées de bois à brûler et replacent les bûches à mesure qu'elles tombent durant le parcours, moyennant une petite indemnité du charretier ; de même les ramasseurs de charbon, derrière les voitures de charbonniers qui descendent de la Villette ; ramasseurs d'oeufs de fourmis, qui en font la vente le dimanche au marché des oiseaux ; ramasseurs de crottes de chiens ; on les ramasse avec une cuillère à pot pour les vendre aux teinturiers et aux mégissiers ; enfin, les très populaires… « ramasseurs de mégots. »

bob:30178 source:3980