1900. Mémoires de Rossignol

Voici, à titre de spécimen, le boniment débité par un des teneurs de ce jeu [le sept] : –Posez, misez, martingalez ! Le marchand n'aura pas peur de vous payer… Deux fois la mise au 7 ! Chances égales sur les deux colonnes !… À la chance, à l'idée, où l'on veut et comme l'on veut !… Pas de commère, pas de compère !… Pas de tromperie, pas de surpercherie !… C'est l'argent de l'un qui paie l'autre !… C'est le petit jeu franc et loyal, qui ne craint que la rousse et le municipal ! Du reste, tous les boniments de ces industriels se ressemblent, à peu de chose près.

bob:1143 source:3980