1912. Les plaies sociales. La Pègre

Leur coup classique [aux professionnels de l'attaque nocturne] est le coup du père François. On peut l'exécuter au moyen d'un foulard, d'un simple mouchoir ; mais le dernier mot de l'art est la tresse de cuir, solide, facile à dissimuler, et que deux poignées adroitement conditionnées mettent bien en main. L'opérateur attaque sa victime par derrière, en lui laçant la lanière par-dessus la tête, de façon à le prendre sous le menton. Il la soulève de terre, en s'arcboutant sur ses jarrets

bob:6205, 76014 source:3979