1932. Le pourrissoir

Derrière elle venaient les « petites peines ». C'est ainsi que sont nommées par les condamnées à plus de dix ans et celles qu'on appelle les « perpètes » – avec une moue assez méprisante d'ailleurs – les femmes dont la peine n'excède pas cinq ans.

bob:1988, 75983 source:3978