1999. Massacre à la chaîne

La montagne n'était pas son fort et, le matin, il s'était mis une « lichette » d'amphétamines. Pas pour surclasser les grimpeurs, juste pour rentrer dans les délais.

bob:53579, 75865 source:3977