Citation

(page à l’essai)

Citation éclairante

Est une citation éclairante…

celle qui contient une explication claire du sens de la vedette.
  1. sous couleur de dont le sens est sous prétexte de : Nous ne pouvions nous passer de havresacs. Et Mme Börsch vendait des havresacs. […] Sous quelle couleur les acheter sans éveiller des soupçons ? Prieur tenait son prétexte. «Si on a besoin de sacs, c’est pour y fourrer notre linge sale.»
    Par exemple, que Lucile était amoureuse de l’architecte, qu’elle s’arrangeait, sous divers prétextes, pour pénétrer dans sa chambre quand il n’y était pas, que plusieurs fois, sous couleur d’aider son amie, elle avait fait son lit…
  2. bien faire et laisser dire : Il existe un proverbe populaire qui ne tient pas compte de la gloire : bien faire et laisser dire. On entend par là que nos actes valent par eux-mêmes, indépendamment du jugement des humains.
celle qui illustre les variantes de la vedette
  1. variante orthographique
  2. variante grammaticale (adj., subst., etc.)
    1. cabotin (subst.) : Ainsi, ce cabotin merveilleux savait augmenter par des oppositions l’intensité de ses effets
    2. cabotin (adj.) : la voix nasillarde d’un soldat cabotin laissait arriver jusqu’à nous des refrains ineptes.
  3. variante syntaxique
celle qui associe le mot vedette à d’autres mots du même ordre et aide à distinguer leurs sens respectifs, les synonymies, etc.
  1. sale gueule, bonne tête, poire : Nous occupions notre temps à […] les classer [les sentinelles] selon les cas dans les «sales g…», les «bonnes têtes» ou les «poires».
  2. plus une minute à perdre, oust, se grouiller : Cette fois, il n’y a plus une minute à perdre. Oust ! il s’agit de se grouiller.
  3. cagna, guitoune, gourbi : Dans cette deuxième tranchée, qui ressemble à une rue, chacun installait, à droite, à gauche, sa maisonnette ou sa cave. On donna toutes sortes de noms à ces cases : cagna, guitoune, gourbi ; officiellement, ce sont des abris.
  4. type, phénomène, numéro : Le type, c’est-à-dire le phénomène, le «numéro», l’exemplaire marquant d’un genre ou l’être original, qui constitue le genre à lui seul.
celle qui apporte des précisions sur l’usage social du mot

Elles sont introduites par « comme dit X », « comme on dit à Y », ou entourées de précisions.

  1. y a bon : «Y a bon», comme dit le tirailleur.
  2. maccache : Quant aux poires…, makach !… comme dit l’Arabe.
  3. rafraîchir les barres : ne compte que sur le liquide qu’elle contient pour te rafraîchir les barres, cavalièrement parlant, comme dit toujours cet excellent troupier à cheval.
  4. bourrer le crâne : Voudriez-vous leur demander davantage, à ces pauvres gens, dont les avocats de village et ceux de Paris ont, depuis tant d’années «bourré le crâne» ? / L’expression est un peu militaire, mais vous m’entendez bien.

Quand un nombre suffisant de citations a été atteint, on continue d’en ajouter autant que possible :

  1. quand elles illustrent les attestations les plus précoces, ou parfois les plus tardives ;
  2. quand elles sont éclairantes (voir plus haut) ;
  3. quand elles sont remarquables (amusantes, originales, surprenantes, drôles …).