pinter

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1270 registre moderne : 7 fréquence : 20

pinter & se pinter ; se pinter la gueule

Boire, boire beaucoup ; s'enivrer ; saoûler, être fort en alcool ALL : trinken

Synonyme : souler (se), s'enivrer, boire de l'alcool, boire, offrir à boire Usage : alcool, ivrognerie, boire

2013 Amélie me donne son adresse, je lui dis : « J'arrive tout de suite. » Je la trouve en train de descendre des Chimay bleues, une bière qui pinte, surtout le matin à jeun. 2013. Moi Dodo la Saumure 1952 Effectivement, on a filé sur Melun, non sans avoir pinté trois fois en route 1952. Mon taxi et moi 1904 Allez va ! Tu fais comme ta patronne !… Elle pinte sec, celle-là aussi ! 1904. Pepete le bien-aimé 1892 leurs parents alcooliques, incurables, consommés de corruption jusqu'aux moelles, triaient des chiffons, de la ferraille et des os, ou liaient des ballots de vieux papiers, chiquant, pintant et rossant les petits 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique 1982 pendant que, loin de ses chefs, un douanier du Perthus se pintait au Pernod d'Andalousie 1982. Autorut du soleil 2007 ça vous brancherait pas, vous, de me parler du club en vous pintant ? 2007. La gigue des cailleras 1965 Le Tigre est descendu pinter une orangeade à l'escale de Tanger. Il n'a pas repris son avion. 1965. Le Tigre entre en piste 1903 mais le soir en rentrant à l'hôtel « Le Lutteur » qui avait pas mal pinté est revenu sur l'affaire de Castor. Alors je lui ai dit de me lâcher d'un cran. 1903. Les enracinées <8 citation(s)>

De pinte (ancienne mesure de capacité : 93cl) (GIR-BIS) / D'après pinte, mesure de capacité (MCC) / De pinte (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 403