moule

date : 1878 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 23

moule

& être moule ; c'est une moule ; avoir l'air d'une moule

n.f.

Personne molle, sans caractère, individu faible et craintif, individu peu actif, pas débrouillard, maladroit ; fainéant, imbécile, idiot, terme de mépris ; avoir l'air d'un imbécile ANG : he is a clam (speaking of a lazy fellow)

Synonyme : insulte, imbécile, idiot, bête

1896 Eh ben, alorssse ! s'pèce de moule ! C'est par l'aut'bout qu'il fallait commencer, parce qu'à présent, qu'il n'y a plus rien de ce bout ici 1896. Le sapeur Camember 1896 tu vas nous faire prendre pour des moules, s'pèce de tourte 1896. Le sapeur Camember 1899 Gendarme, vous êtes une moule ! 1899. Le gendarme est sans pitié, dans Théâtre II 1905 Allons, donne ! puisque tu es trop moule pour casser un fafiot ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 Non, mais des fois que je me laisserais rouiller les dents pour le plaisir de faire godard quand j'ai de quoi m'en flanquer une bosse !… Une moule et mézigue, ça n'a jamais été équilatéral, tout de même ! 1911. Le journal à Nénesse 1897 –Mais, Monsieur lé major, c'est vous qué… qué… –Qué, qué, qué quoi ? spèc' de moule ! 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !) <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 355