bougrement

registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 58

bougrement adv.

Intensif : beaucoup, très, considérablement

Synonyme : beaucoup, en quantité, très

1791 Ma foi, commère, les prêtres devrions ben vous aimer, qu'vous prenez bougrement leux parti. 1791. De par la mère Duchesne. Anathèmes très-énergiques contre les jureurs 1942 T'as le chic, baby. Tu nous a dégotté un type bougrement O.K. 1942. L'ombre du grand mur 1918 « Une vraie nuit de Walpurgis. –Je ne sais pas, répond cet homme simple, mais ça dérape bougrement et mon pont arrière fout le camp sur ces sacrés madriers…. » 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1898 je portais j'une malle chur mon dos, que cha me gênait bougrement. –Hum !… Hum !… –(voulant rattraper son mot) Non, ch'est pas cha !… ch'est pas bougrement que je… –Hum !… Hum !… –Conchidérablement ! 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série) 1915 Abeilhou a vu le danger et, d'un rapide coup de volant, se jette vivement de côté. Nous passons, mais c'est bougrement juste. 1915. Les poilus de la 9e 1949 Elle me plaisait bougrement, cette poupée-là 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain <6 citation(s)>

De bougre (GR) / Déb. XVIIIe ; 1583 «à la manière des débauchés» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 269