pouilleux

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 36

pouilleux & pouilleuse (fém.) n., adj.

■ Plein de poux, de vermine ; pauvre, misérable ; (fig.) sale, laid, délabré ; ■ insulte, terme de mépris ; ■ avare ALL : Elender, Geizhals

Synonyme : misérable

1965 En plus de ça, les rares chez vous qui veulent faire semblant de travailler viennent dans le Nord pour mettre leur cul sur une chaise. Tout ce qui empoisonne l'existence du monde, les flics, les percepteurs, les sous-préfets, ça sort toujours du Lot ou de la Corse ou d'un autre bled pouilleux. 1965. La débâcle 1957 Penser que j'ai pu laisser ce vilain pouilleux mettre les pattes sur moi… 1957?. Dix ans de frigo 1925 les yeux errants sur la banlieue pouilleuse 1925. L'Equipe 1937 Sus aux pouilleux !… Sus aux communistes « de fait » ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1981 Je t'ai attendu jusqu'au matin dans cet hôtel pouilleux et tu n'as pas daigné venir ! 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1925 Si c'est Dieu permis de se laisser infester ainsi pour un tas de pouilleux ! 1925. Mon curé chez les pauvres 1954 Ben-Cong était un petit village pouilleux à cent kilomètres de Saigon 1954. Les portes de l'aventure 1985 ils évoluèrent vers les beaux quartiers à des galaxies des conglomérats pouilleux de Downtown Manila. 1985. Manila Black 1903 Toi, je te ferai jamais de mal, parce que j'ai eu un « béguin » pour toi, mais l'autre je lui passerai un « schampoing » sur sa sale tignasse de pouilleuse. 1903. Les enracinées <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 553