en tenir pour

registre ancien : 6 registre moderne : 7 fréquence : 17

en tenir pour & en tenir pour qqun ; en tenir pour qqchose locution

Aimer, être amoureux, apprécier, tenir à qqun ; être en faveur de, préférer qqchose

Synonyme : aimer, apprécier, être amoureux

1955 pour décider ce qu'on allait faire. Lui, Milou, en tenait toujours pour foncer vite vite à Auteuil. Moi, j'étais moins chaud. 1955. Mollo sur la joncaille 1899 lui donna à entendre qu'elle en tenait encore profondément pour Kehlmark 1899. Escal-Vigor 1925 C'est son vieux, l'épicier de la rue Saint-Denis. Il en tient pour cette femme-là 1925. La bonne vie 1950 J'en tenais très peu pour le catch, je préférais les laisser tous s'expliquer sans moi, c'était plus sûr 1950. Ainsi soit-il 1966 Nous parlâmes « voitures ». Chiron en tenait pour les sans soupapes. Gaillard croyait à une innovation qui semblait dangereuse à Chiron, les soupapes en tête 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945) 1720 Voyez ce regard tendre, / Ce soûpir, ce sourire ; hé bien sçais-je l'entendre ? / Ah ! vous m'attendrissez, ma foi, j'en tiens déjà 1720. Plutus (comédie représentée en 1720), dans Théâtre de Monsieur Le Grand, comédien du Roy 1997 la cousine Paulette, en tenait plutôt pour Tino Rossi 1997. L'aveu différé 1911 À moins que tu aies la prétentionniche qu'elle en tienne pour ta frime toquarde… 1911. Le journal à Nénesse <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 298