taloche

date : 1460 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 33

taloche & lâcher une taloche ; allonger une taloche ; flanquer une taloche ; se flanquer des taloches ; distribuer des taloches ; prendre une taloche ; recevoir une taloche n.f.

Coup ; gifle, claque, coup donné avec le plat de la main, coup ; gifler, donner une gifle ; recevoir une gifle

Synonyme : coup/s, gifle, correction

1791 ce que c'est qu'un patriote. C'est un homme qui aime son roi […] peut montrer d'honorables blessures sur sa poitrine ; tiens, regarde, (il ouvre sa veste), vois si ces preuves de patriotisme ne valent pas bien les pieces de douze sols que tu as reçus, ainsi que tes gueux d'enfans. –Oh ! masi, s'il y avoit eu de taloches à accrocher, je n'y serois pas allé déjà. 1791. Le diné du grenadier, à Brest 1927 Il bondit sur son feutre, l'enfonça d'une taloche et sortit 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1899 L'homme prenait régulièrement la recette et, si la femme protestait, il la réduisait promptement au silence par quelques taloches vigoureuses 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour 1872 et il suffit d'une taloche pour morigéner l'aventureux moutard 1872. Les étapes d'un réfractaire : Jules Vallès 1808 Colas d'sa belle un soir s'approche ; / Lui lâche un' taloche ; / Thérès' lui décoche / Un grand soufflet… bien tendrement 1808. Les amours de Gonesse, ou v'la c'que c'est que l'sentiment, dans L'épicurien français, ou les dîners du caveau moderne, 3e année 1725 Sinon, pleuvoient soudain, coups de poings & taloches. 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme 1974 Les mouflets, eux, ils ont la ressource de s'amuser à ramasser les tickets jetés, jusqu'au moment où le père de famille, fatigué d'être perdant, leur flanquera une volée de taloches. 1974. Le roman d'un turfiste 1958 Un jour même, René avait pris deux taloches pour apprendre à dire les mots de la façon qu'il fallait, sans y mettre de rigolade. 1958. Rage blanche <8 citation(s)>

TALOCHE1, subst. fém. Fam. Coup donné avec le plat de la main, en particulier sur la figure. Synon. baffe (pop.), calotte (fam.), claque1, gifle. Administrer une taloche. Vous savez qu'à l'église je ne vois que Dieu, ajouta Julien, avec un petit air hypocrite, tout propre, selon lui, à éloigner le retour des taloches (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 19). Mais c'est mon sabot! cria-t-elle furieuse. Ah! les gredins! Elle distribua des taloches, souffleta Nana sur les deux joues (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 520). P. métaph. Les cinq silhouettes identiques des gendarmes inclinaient la tête sous les taloches de l'eau bruyante (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 275). Prononc. et Orth.: []. Homon. et homogr. taloche2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1606 se donner de bonnes taloches « se donner des coups » (trad. de FOLENGO, Hist. maccaronique de Merlin Coccaie, Paris, Toussaincts Du Bray, t. 2, p. 274); ca 1610 sens obscur (BÉROALDE DE VERVILLE, Le Moyen de parvenir, éd. H. Moreau et A. Tournon, fac-sim., p. 75: assez, ou vous aurez taloche à la Huguenotte); 1648 « gifle » (D'ASSOUCY, Le Jugement de Pâris, p. 13). Dér. de taler*; suff. -oche*. Fréq. abs. littér.: 43. BBG. QUEM. DDL t. 7. (TLFi) /

On y reconnaît caler (=frapper) ; passage du c au t comme dans cocange et tocange (SCHW1889) / De taler, et suff. pop. -oche → Taler (GR) / Dér. de taler ; suff. -oche (TLFi) / Fin XVe : tal(l)oche « coup » ; talloce, v. 1460 (GR) / 1606 se donner de bonnes taloches « se donner des coups » (trad. de FOLENGO, Hist. maccaronique de Merlin Coccaie, Paris, Toussaincts Du Bray, t. 2, p. 274) ; ca 1610 sens obscur (BÉROALDE DE VERVILLE, Le Moyen de parvenir, éd. H. Moreau et A. Tournon, fac-sim., p. 75 : assez, ou vous aurez taloche à la Huguenotte) ; 1648 « gifle » (D'ASSOUCY, Le Jugement de Pâris, p. 13) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 793