à la revoyure

date : 1821 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 31

à la revoyure

& à la revoyure ! ; > revoyure

locution

À bientôt, au revoir ; > fait de se revoir

Synonyme : au revoir, salut, adieu, salutations

1955 À ce moment, j'aurais mieux fait, si j'avais pas été le roi des fromages, de finir de sécher mon godet, de serrer la pogne de Milou, de lui dire à la revoyure 1955. Mollo sur la joncaille 1914 Ceusses qui veul't savoir qui qu'c'est, le barbu aux croches en fer [mains puissantes]… y n'ont qu'à v'nir avec mezig !… À la revoyure, vous aut's !… 1914. La mère Croûte, dans Racaille et parias 1935 Tu es vexé d'avoir reçu une leçon ? Tu la méritais, et tu en feras ton profit, malgré tes airs de casseur d'assiettes. À la revoyure, Vignes, nous reprendrons cet entretien quand tu auras tout ton sang-froid. 1935. Mer Noire 1927 À la revoyure, New Haven 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1953 –Bonne perme, les gars ! –À la revoyure ! 1953. Allons z'enfants 2007 Cendrine ne s'est pas faite prier pour accepter la revoyure. 2007. La gigue des cailleras 1928 Qu'est-ce que c'est qu'il y a surtout dans tes trois kilos ?… Du vieux mérinos !… Eh bien, alors !… Voilà tes dix ronds… Et à la revoyure !… 1928. La racaille 1911 On n'a plus le temps d'se causer… Dix-sept ! v'là l'chef… Faut pas qu'j'aie l'air d'te blaguer… À la revoyure… 1911. Le journal à Nénesse <8 citation(s)>

REVOYURE, subst. fém. Pop. Action, fait de se revoir, de se dire au revoir. Jacques se lève et souhaite la revoyure au lendemain. À demain Monsieur Jacques, répond tout le monde (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 73). Loc. À la revoyure! Synon. de au revoir! (v. revoir2 A 2 a). Si t'avais besoin d'un bon cocher au mois, ça ferait joliment mon affaire (...) Non? tant pis alors, et à la revoyure (A. DAUDET, Sapho, 1884, p. 116). REM. Revoyance, subst. fém., synon. vieilli, pop. de revoyure. « (...) J'ai mangé un morceau là-bas, près de la mare, merci. Un verre de vin, oui, bien sûr, mais ce sera pour la revoyance ». Ainsi, dans le moment, l'homme reprit son chemin et disparut (POURRAT, Gaspard, 1922, p. 27). Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1821 revoyeure (Riche-en-gueule, p. 109 ds NISARD, Ét. lang. pop., 1872, p. 267: Adieu, l'ami, à la revoyeure); 1884 revoyure (A. DAUDET, loc. cit.). Dér. de revoir1*; suff. -ure* (cf. NYROP t. 3, p. 297). (TLFi) /

De au revoir (GR) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 974