veste

date : 1862 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 27

veste

& □ emporter une veste ; remporter une veste ; ramasser une veste ; se prendre une veste ; voir la veste

n.f.

Échec, insuccès, refus, qqchose qui ne réussit pas (théâtre, élection, séduction, examen, etc.) ; □ échouer, essuyer un échec, rater une affaire, subir un échec ALL : Schlappe / ANG : (round jacket) a failure, in political elections

Synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

9406.jpg: 700x461, 111k (18 mars 2013 à 02h15)

2006 Le premier pleurait et s'écartait de la seconde qui […] venait manifestement de lui mettre une veste de chez râteau. 2006. Entre les murs
1937 Cette énorme, infinie quantité de vestes sportives trouble un peu l'assurance, la naturelle jactance du peuple français 1937. Bagatelles pour un massacre
1956 Qu'il ne vienne pas m'intenter un procès en diffamation, le Gilet. Il ramasserait une veste 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1891 J'avais bien su c'que j'deviendrais… / Mon vieux, quand on est dans l'marais, / C'est un' veste ! / On y reste ! 1891. Idylle nocturne - Acte d'argot en vers libres
1882 En général, on prend le contre-pied de l'ordonnance ; képi haut parce qu'il doit être bas ; tunique très courte, – ce qui fait dire aux mauvais plaisants que les élèves de l'École remportent toujours une veste 1882. Nos farces à Saumur
1892 –Alors, c'est aujourd'hui que Chapuzot remporte une veste… sans galons ! […] –Dis ce que tu voudras, Fricotard ! J'ai bien répondu à l'examen, je suis sûr d'être nommé caporal, et dans les premiers encore ! 1892. Fricotard et Chapuzot (Pièce en trois Actes et cinq tableaux)
1876 Il ne voit pas de mal à ce que tel orateur ait emporté une veste, et suppose qu'il faisait froid ce jour-là, tandis qu'il s'agit d'un échec honteux 1876. Chronique parisienne (sur l'argot parisien et l'étranger)
1909 le succès colossal sur lequel elle fondait les plus grandes espérances s'était changé en veste, en four, en désastre 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
2011 T'en as pas marre de prendre des vestes avec elle, Pierrot ? –Qui a dit que je prenais des vestes ? –Personne. Faut juste voir la gueule que tu tires ! 2011. La nuit du vigile
1911 Ils pouvaient même se vanter de remporter une belle veste ! 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<10 citation(s)>

2. Fam. Échec. Je voulais rendre le rôle... C'est indigne de me faire jouer ce Saint-Firmin, une vraie veste. Et quel style (...) ! (Zola, Nana, 1880, p. 1329). − Loc. verb. Ramasser, prendre, remporter une veste. Subir un échec; échouer dans une entreprise, à un examen. Nom de Dieu, quand je travaille, j'entends qu'on me foute la paix! (...) − Quel charmant être! se dit le jeune homme resté seul. Tout de même, il avait remporté une veste, en sa soif de gloire immédiate (Courteline, Linottes, 1912, V, p. 65). c) loc. 1866 ramasser ou remporter une veste « échouer dans une entreprise; se faire siffler [au théâtre] » (Delvau, p. 395) (tlfi:veste) /

  • veste n.f. non conv. ACTION "échec" - FEW (14, 356b), R, GLLF, Lex.[79], PR[82], 1867, Delv. ; TLF, cit. Zola, 1880 ; L, DG, ø d.
    • 1862 - «J'ai cru que j'allais remporter ma veste [...]» Gaboriau, Les Gens de bureau, 131 - P.W. (bhvf:veste) /

échouer piteusement, s'en retourner péteux : veste serait ici pour vesce, revenir honteux, capot (AYN) / P.-ê. par un jeu de mots d'après capote, terme de jeu de cartes (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).