raffut

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1867 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 54

raffut & raffût ; faire un raffut ; en faire un rafut ; faire un raffût ; faire du raffut ; faire du raffût ; mener un raffût n.m.

Bruit, cris, protestations véhémentes ; esclandre, désordre, scandale, charivari, chahut, agitation, faire beaucoup de bruit ; protester, se plaindre, se fâcher ALL : Lärm, Schrei / ANG : unbearable noise ; noise

Synonyme : bruit, vacarme, tapage, faire du scandale, protester

2003 C'est Laura qui l'avait tiré des bras de Morphée, en glapissant, et tout d'abord il n'avait pas compris d'où venait ce raffut 2003. La pharmacienne 1937 Les Américaines yankees, qu'on entend pousser de tels cris, créer de tels raffuts, d'universels hurlements (lynchages, pétitions, procès, etc.) dès qu'un nègre les encule (en public !) comment qu'elles se marient aux Juifs ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1916 Eh bien ! quoi donc ? Vous en faites un rafut là-dedans ! 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1918 J'ai vu mes toiles se déchirer. Bzim, bzim aux oreilles. Du raffut dans le moteur et ma pression est tombée. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1915 –Oh !… en v'là du raffut !… Qu'est qu'c'est encore que c'boniment-là ? 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1905 Si y avait du raffut là-haut, à se cogner, ça pourrait mal tourner pour lui 1905. Le Tigre & Coqueliquot <6 citation(s)>

Du dial. raffuter «rosser, battre, gronder», 1777, probablt de fuster «battre à coups de bâton» (fust, fût) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 642