marchand de sommeil

date : 1867 registre moderne : 4 fréquence : 11

marchand de sommeil

locution

Propriétaire d'hôtel garni ; hôtelier, logeur (péj.), celui qui vend cher un lieu où dormir aux populations exploitées

Synonyme : hôtelier

Famille : marchand de

9194.jpg: 467x188, 23k (06 juillet 2011 à 18h50)

1954 Je l'espérais aussi. Et, sans me forcer trop, plus sincèrement que l'apprenti marchand de sommeil 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1956 L'employé de mon marchand de sommeil roupillait paisiblement derrière son comptoir, la figure dans ses bras repliés 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1870 il vous amène son marchand de sommeil, à qui il a donné l'autorisation de toucher sa paie 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1978 les passeurs et les trafics de papiers, les bateaux surchargés, les camions brinquebalants, les cols passés à l'aube frileuse et l'angoisse des frontières, les négriers et les marchands de sommeil 1978. L'établi 1978 il est venu me voir, très ennuyé. Son logeur – un marchand de sommeil : trois lits superposés dans une pièce minuscule – l'avait mis à la porte. Il n'avait plus d'argent. 1978. L'établi <5 citation(s)>

MARCHAND, -ANDE, subst. et adj.


MARCHAND, -ANDE, subst. et adj.

e) Marchand de sommeil. Logeur en garni qui demande un prix exorbitant pour de mauvaises conditions d'hébergement. Écoutez, Jack, il est bien tard pour chercher un marchand de sommeil (A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 210).

Étymol. et Hist. 1867 marchand de sommeil, marchard de soupe (DELVAU).

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 291