jacasser

date : 1806 registre moderne : 4 fréquence : 35

jacasser & ça jacasse v. intr.

Causer, parler, bavarder, bavarder d'une manière fatigante, incessante, stérile (souvent associé à femme, ou à enfants) ANG : to jabber

Synonyme : bavarder, converser Famille : jacter-jacasser

1935 des femmes venaient embrasser Margot et jacassaient fort afin que je les entende, que je les regarde 1935. Moi, le Dab, souteneur ! 1937 « Le Juif est un homme plus qu'un autre » ! Voilà ce qu'il convient de jacasser désormais !… Perroquets aryens que je vous entende 1937. Bagatelles pour un massacre 1930 Jean-Marie et Marie-Anne s'aimaient d'amour. Ils avaient dix-sept ans. Marie-Anne devint grosse. Elle pressa Jean-Marie de se marier avant que les commères jacassent. 1930. La vie des forçats 1921 Puis, reposées et réconfortées, par l'hydrothérapie, elles se reposèrent un peu en jacassant et en faisant des projets d'avenir. 1921. La femme aux chiens 1953 Ça jacasse beaucoup. Il fait froid, on cherche la cafetière verte, le capitaine fait déboucher un flacon de « fil en six » 1953. Racleurs d'océans 1962 « Allons, en route, fit-elle. À la cour, c'est l'heure, largement l'heure, même… » Je pense bien, nous avions jacassé au moins trois quarts d'heure. 1962. Bibiche <6 citation(s)>

Etym. incert., probablt du rad. de jaqueter, jaquetter «jaser, bavarder ; crier (en parlant de la pie)», attesté en anc. franç. et régional (→ Jacter), avec suffixation -asser par connotation péjorative et/ou influence de croasser et agacer «crier (à propos de la pie) ; crier comme une pie» (→ Agace, agacer) (GR2) / 1806 de Maistre d'après TLF (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 703