guigne

date : 1811 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 67

guigne & (quigne) ; la guigne ! ; quelle guigne ! ; c'est de la guigne ; avoir la guigne ; avoir de la guigne ; posséder la guigne ; porter la guigne ; avoir toutes les guignes ; la guigne s'en mêle ; guigne noire n.f.

Malchance, malchance durable ; □ pas de chance, mauvais sort, mauvaise étoile, malheur ; □ ne pas avoir de chance, être malchanceux ; □ porter malchance ; □ quand rien ne réussit ANG : it is the devil eye (for bad luck)

Synonyme : malchance, malchanceux Morphologie : g/q Famille : guigne (malchance)

9128.jpg: 650x417, 102k (06 janvier 2013 à 00h08)

1906 Il est de fait que, depuis quelque temps, vous n'avez vraiment pas de chance. –Pas de chance, une guigne noire ! Vous devez le savoir, Madame Goyaud, puisque je ne joue que chez vous : Ce mois-ci, j'ai perdu 350 francs ! 1906. Dans un fauteuil 1906 Dites donc, Boucle, croyez-vous que je possède la guigne : J'ai mis cinq louis sur Pasiphaé [le cheval qui vient de gagner] et cette vieille taupe (Il montre Mme Goyaud.) n'a pas joué le cheval ! 1906. Dans un fauteuil 1927 Crotte de crotte ! […] Pour une fois que tout marchait sur des roulettes, nous avons la guigne 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1939 Le « Boeuf » s'installa dans la même rue, en face de ses propres souvenirs, dans une boîte qui portait la guigne, et ne put s'y tenir 1939. Le piéton de Paris 1899 Mais ils avaient « la guigne », comme disait la Berland 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime 1917 Enfin, la v'là donc décanillée, c'te vieille mère La Poisse ! / La mère La Poisse ! Traduisez : la Mère la Guigne ! Ainsi en était-on arrivé à accuser la vieille d'attirer le malheur sur notre ligne. 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1915 il est tellement agité qu'il ne parvient pas à la déplier. –Sacré bon sang de bon Dieu, hurle-t-il… y a pas à dire, on a toutes les guignes… 1915. Les poilus de la 9e 1915 Faut pas songer à ces choses-là, mon vieux… ça porte la guigne… 1915. Les poilus de la 9e 1914-1919 demain, je devrais déjeuner dans la famille Rémy ; mais on m'a collé de garde au Lazareth. Guigne noire ; je dois rester ! – Les chameaux !! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1911 Je fouille dans ma filoche : elle était à jeun… La guigne !… 1911. Le journal à Nénesse <10 citation(s)>

Viendrait du danois Vink (clin de mauvais oeil) par abrév. de guigne-à-gauche, guigne-à-droite (louche, borgne) (AYN) / Var. pop. de guignon. → Guigner (GR) / 1811 (mais : avoir la guigne « loucher », 1864) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 573