demi-sel

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1894 registre ancien : 8 registre moderne : 9 fréquence : 33

demi-sel n.m.

Terme de mépris ; qui n'est pas un homme du milieu ; personne de petite envergure ; spécialement : voyou médiocre, petit délinquant, souteneur de peu d'envergure, qui n'est pas un vrai criminel ; personne qui n'a pas les moyens de sa déloyauté

Synonyme : terme de mépris, formule de mépris

1912 Le charriage à la descente du train. Se pratique communément à l'arrivée des trains dont débarquent les provinciaux. Comporte, pour être accompli, un leveur et un bonnard. La victime est choisie parmi ces demi-sels ou verdassons, qui, leur avoir en poche, débarquent de leur département pour faire la conquête de Paris. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1925 faut que je te dise, je ne suis pas un « vrai de vrai ». […] –Alors, tu es un demi-sel, en somme ? 1925. La bonne vie 1904 mais savez-vous à quoi on r'connaît un dos dessalé d'un demi-sel ? C'est à la gueule de la gonzesse. Y a que les ballots dont les poings marquent. Après une raclée d'un vrai mac, madame peut redescendre au turbin, un peu d'eau fraîche sur la gargue 1904. La Maison Philibert 1904 Au fond il est resté boulot, c'est un demi-sel 1904. La Maison Philibert 1955 –Oh ! fais pas de carnage… Riton, au fond c'est jamais qu'un demi-sel ! –D'accord conclut Charly, mais je n'veux pas qu'il joue les « caïds » et qu'il se permette de me chambrer 1955. Pas de pitié pour les caves 1952 Un noirot, c'est un demi-sel de la noire, de la nuit si tu aimes mieux. C'est un gars de Compagnie qui, en principe, a toute la journée pour faire son bifteck 1952. Mon taxi et moi 1998 par quelques demi-sel de la basse pègre journalistique 1998. Les combines des voleurs et comment s'en défendre 1976 Ils se défoulaient les minables du vol à la tire ; les demi-sels de l'escroquerie aux vieux ; les branques tireurs de sacs à main la nuit venue 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1976 les demi-sels qui n'avaient rien dans le slip et pleuraient quand leur protégée se faisait emballer. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <9 citation(s)>

B.− Arg. Proxénète qui exerce un métier régulier, mais n'appartient pas au milieu et dont le milieu se méfie. Un demi-sel n'est jamais autre chose qu'un souteneur à la petite semaine (Le Breton1960). − P. ext. Personne dont un milieu quelconque considère qu'elle ne fait pas, ou pas encore complètement partie des siens. Mais comme je restais pantois, la bouche ouverte, il [le soldat] haussa les épaules, méprisant : − Encore un demi-sel, fit-il (Vialar, Morts viv.,1947, p. 30). 1894 subst. arg. (ds Esn.). Composé de demi* et de sel*. (TLFi) /

De (beurre) demi-sel, proprt « ni salé, ni pas salé » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 203