resquilleur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1924 fréquence : 16

resquilleur & resquilleuse (fém.) n.

Qui ne paye pas sa place ; qui obtient une place indue ; qui essaye de profiter d'avantages réservés à d'autres ; tricheur, profiteur ; qui prend le tour des autres ; qui ne reste pas à la place qui lui est assignée ; qui ne respecte pas les droits d'accès

1937 Nos bourgeois aryens sont accroupis, vagissants, mille fois plus méprisables encore que les youtres les plus fétides… bien plus rampants, crougnoteurs, sournois, resquilleurs, matérialisés, immobiles, rances cupides, anti-artistes, anti-lyriques 1937. Bagatelles pour un massacre 2000 Le militaire interpréta sa mine et rejeta la resquilleuse. -You ! fit-il d'une voix forte, en la pointant du doigt. No ! 2000. Le portail 1990 ils sont dans le lot des resquilleurs qui entrent par la sortie. 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle 1939 La littérature du XVIIe siècle a eu son 'roi des resquilleurs' ; ce fut Chapelain 1939. L'Académie française <4 citation(s)>

Du provençal resquihaire, de resquilia (- Resquiller), puis de resquiller (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 109