cocard

date : 1867 registre moderne : 5 fréquence : 18

cocard

& coquart ; coquard

n.m.

Oeil poché, oeil noir par suite d'un coup ; cerne, marque de fatigue sous l'oeil

Synonyme : oeil poché

1957 Elle a les lèvres un brin enflées et de grands coquards sous les chasses. 1957?. Dix ans de frigo 1957 Elle s'est arrangé les crayons qui lui retombent dans le cou en belles boucles brillantes d'un blond cendré, elle a fait les réparations courantes à son maquillage et a mis un peu d'ordre à sa pelure. À part de légers coquards sous les chasses et de petites taches sur sa roupane, elle est pratiquement remise à neuf. 1957?. Dix ans de frigo 1999 Face au miroir fixé sur le mur, je tripote le cocard, ça ne me fait pas mal, le nerf doit être mort 1999. Boumkoeur 1977 Ils vont pour rentrer, plus de clef. Paf ! Pan ! Pan ! Milo lui tapait dans la gueule. Oh ! je l'ai vue avec des cocards, quinze jours sans sortir. Elle mettait des lunettes noires – c'est souvent qu'elle avait des lunettes noires avec lui. Qu'est-ce qu'il lui mettait ! 1977. Une vie de cheval 1952 Avec un coquard comme ça jamais la bande à Jimmy ne croira que c'était au flan et que t'es une balanceuse 1952. Une fille du tonnerre 1955 On l'appelle Coquard, parce qu'il estime très chic et élégant de se placarder un morceau de tissu jaune sur son oeil éteint 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1993 M. Bernard arborant parfois un cocard, toujours dû à un morceau de bois projeté malencontreusement par la hache lors de séances de cassage 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille 1967 La Pente, ayant mal dormi avec son cocard qui, de violet était devenu marron pisseux, s'étendit dans l'herbe haute 1967. Raymond la Pente 1954 Il avait un coquard du tonnerre qui lui bouchait l'oeil gauche 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless) 1967 fit la grimace en portant sa main à son estomac. Il avait, en outre, un superbe coquart sur l'oeil droit 1967. Face d'Ange et la conférence 1977 Le temps de les séparer […] et Fléchard a tout de même ramassé un gnon sur le nez, qu'il a fragile, et certainement, en plus, un cocard. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1911 Qui qu'a toujours un coquard ? / C'est Bernard. Qui qu'a les mirettes gogottes (vieille scie), dans Le journal à Nénesse 1977 La première fois, je suis passé devant un juge avec un coquard. Le juge : « Qui t'a fait ça ? –Les flics. –Je n'ai pas de raison de te croire. » 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <13 citation(s)>

Probablt de coque, et -ard, d'après l'idée d'«objet rond» (pour sens=oeil) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 569