Charlot

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 fréquence : 37

Charlot & charlot ; charlots ; Charlot Casse-Bras ; Charlot casse-bras ; Charlot-Casse-Bras n.m., nom propre

Bourreau ANG : Jack Ketch / IT : carnefice, boja

Synonyme : bourreau, aide du bourreau Famille : charl- (bourreau) Usage : bourreau, peine de mort

1914 « Sûr, qu'ils flancheraient tous d'vant Charlot… » 1914. In memoriam, dans Racaille et parias 1792 Il a peut-être engeolé mille filles de la sorte : c'est un chien d'aumônier du cheval de bronze ; un meuble du Châtelet ; que Charlot l'endorme. 1792. La table d'hôte à Provins, ou la croisée des diligences 1791 qui sont les jeanf.... qui ont fait ces horreurs là ? […] Charlot n'a pas cassé les os à tous ces bougres là ?[Laurent Giraud y voit le comte d'Artois, futur Charles X] 1791. Le diné du grenadier, à Brest 1792 les Députés l'ont mis au-dessous du Bourreau. –Nom d'un tonnerre, mon frère n'est rien, et Charlot casse-bras est Citoyen ? 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan 1829 c'est dommage que Charlot ait pris la peine de lui attacher sa cravate 1829. Le dernier jour d'un condamné xxxx Charlot m'attend, il est pressé de boire, / Je suis sensible à la soif du prochain xxxx. Voilà, voilà la complainte de Lacenaire, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1835 tu as peur de devenir un gerbé à la passe et de voir ta sorbonne devenir, grâce à Charlot casse-bras, une connie 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin 1872 Ce n'est qu'à la butte et devant charlot qu'il a bagoulé son centre [véritable nom]. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (8) 1975 tu vois ce restaurant t'y mangeras pas avant au moins vingt-cinq ans, on raccourcit plus maintenant avec Charlot t'étais bon pour la bascule. 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France <9 citation(s)>

CHARLOT2, subst. masc. Arg., vx, dans le lang. de la pègre et du peuple parisien. Bourreau. Rem. Attesté ds Lar. 19e, Lar. encyclop., LITTRÉ, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965. Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1748 nom du bourreau à Paris (HENRY DE LÉCLUSE, Le Déjeuner de la Rapée au Discours des halles et des ports, Paris, À la Grenouillère, éd. de 1755, p. 7 ds IGLF : Charlot Casse-bras, qui t'a marqué l'épaule au poinçon d'Paris); 1887 nom commun un charlot « un bourreau » (HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l'on vole, p. 297). Surnom donné au bourreau d'apr. le prénom Charles porté par différents membres de la famille des Sanson qui se succédèrent dans la charge de bourreau à Paris (ESN.; v. aussi Lar. encyclop., s.v. Sanson). Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907], pp. 113-114, p. 314. SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 357. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 214