meg

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 10 fréquence : 14

meg n.m.

Dieu ; roi ; homme important ; maître, chef ; chef de police

Synonyme : voyou, vaurien, truand, criminel, roi, patron, directeur

1867 Le meg de la piaule est un vieux fourgue (Le maître de la maison est un recéleur). J'avais de la camelotte à lui solir (Des effets volés à lui vendre) ; on nous a faits marrons-mâles (Arrêtés nantis d'objets volés). Toute la tine a été enflaquée (Tout le monde a été pris). Quelle rafle ! 1867. Les Malfaiteurs 1863 ""Prier ?… Je ne m'en rappelle plus !… Comment qu'faut s'y prendre ?… –Au nom du Père… –Au nom… –Du Père… –Du ?… Ah ! du meg… –Et du Fils… –Et du moucheron… "" 1863. Le dernier jour d'un condamné 1914 La Moukère accourut, haletante, et elle tomba, épuisée, dans les bras de son homme : « Mon p'tit, … mon p'tit… Ça y est… On aboule le client… Ah ! mon beau… mon mâle… mon meg ! » 1914. In memoriam, dans Racaille et parias 1846 choyés, respectés par les gardiens eux-mêmes, entourés de prévenances par tous les autres employés, ils reçoivent, en outre, régulièrement des secours du meg, c'est-à-dire du chef de la police. 1846. L'intérieur des prisons, réforme pénitentiaire, sytème cellulaire, emprisonnement commun ; suivis d'un Dictionnaire renfermant les mots les plus usités dans le langage des prisons, par Un Détenu 1872 Quel canon ils ont pessigné pour meg de la thierce [chef de la bande] ! 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (7) 1881 quand un voleur avait fait un coup, quand la poche ronflait, toute sa bande se rendait au Lapin blanc, boire, manger, faire la noce aux frais du meg 1881. Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté <6 citation(s)>

meg vient du latin magus ou de l'arabe melek (roi) (duCP, 238) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 985