coffré

registre ancien : 5 registre moderne : 6 fréquence : 26

coffré

& être coffré

part.p.

Emprisonné, détenu, être emprisonné, être enfermé, être arrêté ; être consigné ; prisonnier

Synonyme : emprisonnement, emprisonné (être), être mis en cellule

Usage : prison, carcéral

1887 il a été repincé, jugé et coffré ; il en a pour 15 mois ! 1887. Le monde des prisons 1886 Être pris en ce moment et coffré, ce serait peut-être la transportation à bref délai 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1932 Lacroix a gardé longtemps dans ses caves, intactes et cubique, la première édition de Madeleine, de peur qu'elle ne fût coffrée aussitôt sortie 1932. Zola 1889 Pétronille ? demande un Breton qui se trouve parmi les coffrés 1889. Le soldat Chapuzot 1901 On parle d'une inspection du maréchal Canrobert à l'École, et alors il y aurait probablement sortie galette, c'est-à-dire générale, vers la Noël, sans cela je suis coffré jusqu'au nouvel an. [09/12/1865] 1901. Une famille militaire de la Corrèze - Les d'Algay (1793-1870) - Joseph d'Algay, lieutenant d'infanterie de marine (1865-1870) 1955 La police fédérale alertée aussitôt n'avait pas eu de grand mérite à rejoindre, à la gare, le fugitif qui fut coffré dans l'heure qui suivit 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1973 J'ai été coffré parce qu'on a trouvé de la drogue chez moi 1973. Le petit paradis 1725 Il révele des Siens les secrets importans ; / Les accuse & convainc de Vol, de Brigandage / […] / Nul n'échappe, tout est incontinent coffré. 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 374