bouquin

date : 1459 registre ancien : 5 registre moderne : 4 fréquence : 162

bouquin & (boûquin) n.m.

Livre ; spécialement, petit livre de peu d'importance, livre d'occasion ; vieux livre (péj.) ALL : Buch

Synonyme : livre Famille : bouquin

8708_leon_gandillot_votre_petit_bouquin.jpg: 1210x1632, 215k (21 août 2017 à 23h19)

1791 Elle a vu cette farce dans quelque vieux bouquin dont elle aurait mieux fait de se torcher le derrière 1791. La liberté, Ou Mlle Raucour - A toute la secte anadrine assemblée au foyer de la Comédie-Française 1937 les critiques raffolent du mot « boûquin », cela sonne familier, mais tout de même respectueusement admiratif, tendre, filial 1937. Bagatelles pour un massacre 1886 Le bouquin va de l'avant, le môme a vraiment du sang, et l'on trinque à sa santé dans les cafés 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1875 La bibliothèque […] est pauvre, elle ne compte guère plus de 700 volumes et est surtout fournie de vieux bouquins dont il n'y a plus guère moyen de tirer parti 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1932 Les formules d'un côté, les bouquins de l'autre 1932. Zola 1757 portant dans ses mains un coq tout noir et un vieux bouquin tou graisseux qu'il disait être son grimoire 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1954 Avez-vous remarqué un gourmet qui laisse un ananas pour un morceau de fromage grouillant de vermine ; un bouquiniste qui passe une reliure dorée pour tomber sur un bouquin 1954. Les portes de l'aventure 1725 Et j'ai lû quelque part dans un certain bouquin / D'argot traduit en grec, de grec mis en latin, / Et depuis en françois, que Jason & Thésée, / […] / Inventerent entr'eux ce sublime langage / Afin de mieux tromper le roi Colchidien 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme 1963 Un vieux bouquin écorné traîne près du plateau : « L'idéal secrétaire » de Désiré Bidot, édité en 1896. 1963. La 317e section 1735 On apporta donc tout à coup sur le Théâtre deux longs bancs d'école avec une armoire à livres remplie de bouquins proprement reliez 1735. Histoire de Gil Blas de Santillane 2011 J'ouvre l'autre malle et Richard m'aide à fouiller. Rien que des saloperies. Des vieux bouquins, et encore des bibelots. Des photos dans des cadres, des trucs dans ce genre. 2011. La nuit du vigile 1953 Un planton flegmatique leva ses yeux morts d'un bouquin maculé de taches de graisse 1953. Prosper en croque <12 citation(s)>

BOUQUIN1, subst. masc. Vieux livre qui a subi l'épreuve du temps. Vénérable, vieux bouquin; bouquin poudreux : 1. Il [Sacrement] allait de ville en ville, étudiant les catalogues, fouillant en des greniers bondés de bouquins poudreux, en proie à la haine des bibliothécaires. MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Décoré! 1883, p. 426. P. ext., fam. Livre, en général. Prêtez-moi donc ce bouquin (Lar. 20e). Péjoratif : 2. ... des entassements énormes de livres grecs, latins, français et étrangers, dégageant l'odeur du papier frais imprimé, annoncent le supplice d'une année nouvelle. L'enfant ou le jeune homme a, cette fois, tort : le temps est passé des bouquins rébarbatifs... MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 743. Rem. On rencontre dans la docum. le néol. bouquinaille, subst. fém., péj. Amas de vieux livres. Je crains pas ça tellment où va la bouquinaille les quais les cabinets la poussière et l'ennui (QUENEAU, Si tu t'imagines, 1952, p. 277). Prononc. : []. Étymol. ET HIST. 1459 boucquain « vieux livre dont on fait peu de cas » (Jacques Milet dans Romania, t. 22, 1893, p. 240); fin XVIe s. bouquin (DU HAILLAN, Hist., Préf. dans GDF. Compl.); 1845 (BESCH. : Bouquin [...] Ironiq. Livre, quoique moderne qui n'a d'autre valeur que celle des enjolivures); 1866 « livre en général » (Lar. 19e); 1897, Nouv. Lar. ill. : ,,cette [...] acception est populaire``; 1928, Lar. 20e : ,,Argot des écoles, et fam.``. Empr. à un dimin. du m. néerl. boec « livre » correspondant à l'a. h. all. buoh [all. Buch], ags. bok [angl. book]; étant donné que les formes attestées : m. néerl. boecskijn, boekelkijn (VERDAM s.v. boec) peuvent difficilement rendre compte de la forme fr., il est indiqué de supposer un dér. *boeckijn (GESCH., pp. 32-33; FEW t. 15, 1, p. 173). BBG. DARM. Vie 1932, p. 107. LECOY (F.). Notes de lexicographie française. In : [Mél. Brunel (C.)]. 1955, t. 2, p. 116. ROBERT (I.). La Tentation de l'argot. Déf. Lang. fr. 1969, no 49, p. 10. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 343. (tlfi:bouquin) /

D'un dérivé (douteux) du moy. néerl. boec «livre» (GR) / Empr. à un dimin. du m. néerl. boec « livre » correspondant à l'a. h. all. buoh [all. Buch], ags. bok [angl. book] ; étant donné que les formes attestées : m. néerl. boecskijn, boekelkijn (VERDAM s.v. boec) peuvent difficilement rendre compte de la forme fr., il est indiqué de supposer un dér. *boeckijn (GESCH., pp. 32-33; FEW t. 15, 1, p. 173). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 684