secousse

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 13

secousse & foutre une secousse ; prendre une secousse ; en faire une secousse n.f.

Frayeur ; coup, violence subie ; surprendre, faire un effet ; faire un choc au moral

Synonyme : peur, avoir peur, craindre

1955 en moins de deux, moi j'avais repris le dessus et il en prenait une secousse, l'enviandé. Il a fini par être bon pour le compte. 1955. Mollo sur la joncaille 1927 Apprête-toi à recevoir une secousse, John 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1955 Pour aider votre frère à supporter la secousse sans doute ? 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1950 Il avait fini par prendre une secousse soignée, son branquignol. Attaque, paralysie générale. Il se propulsait plus que dans un fauteuil à roulettes et faisait sous lui 1950. Ainsi soit-il 1942 Être fait prisonnier au milieu de la place de l'Opéra, à deux pas de chez soi. Tu parles d'une secousse 1942. Le bouquet 1917 Déjà, rien que d'les voir, ça m'avait foutu une secousse 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 438