bizenesse

date : 1912 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 71

bizenesse & bissness ; bisness ; biseness ; bisenesse ; bizness ; bisnesse ; business ; être au business ; faire le business ; faire le bisness ; faire le bizness ; faire le bizenesse ; faire le bizeness ; faire le biseness ; aller au bisness ; faire son business ; monter un bizenesse n.m.

■ Travail, emploi, occupation, moyen de gagner de l'argent, légal ou illégal : trafic de drogue, petits trafics divers, profits officieux ; ■ spécialement : prostitution ; ■ activité économique, les affaires, commerce ; ■ activité, agissements ; □ travailler, < se prostituer, trafiquer, commercer ; monter une affaire commerciale ALL : Arbeit, Geschäft

Synonyme : prostituer / se, travail, prostitution Usage : prostitution, drogue

1900 il s'était réfugié à Londres en 1871 et y exerçait, depuis, une noble profession : il habitait une maison où se trouvaient plusieurs chambres, qu'il louait « pour un instant » à des femmes venant y faire, comme elles disent là-bas, leur business. 1900. Mémoires de Rossignol 1955 De mon côté, ça pouvait aller, j'avais pris pas mal de pognon dans un bisness de faux dollars et de ce moment c'était la vraie embellie. 1955. Mollo sur la joncaille 1957 Ralph Miller et Watt se mettent donc en cheville avec Chase et montent un petit bizenesse à trois pour l'exploitation du terrain du gars Chase. 1957?. Dix ans de frigo 1925 Les femmes qui sont ici aiment beaucoup mieux être au « business », comme elles disent, que de travailler ; et elles gagnent très largement leur vie 1925. La bonne vie 1927 Pour du bon business, c'est du bon business, y a pas à tortiller ! 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1927 On pourrait même trouver un petit business quelconque pour s'occuper 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1942 On avait presque tout : la croûte, le toit, le bizenesse, les copains, la belote… 1942. Le bouquet 1955 Si j'la laissais faire, c'est elle qui jouerait à la belote et c'est moi qui irait au bisness ! 1955. Pas de pitié pour les caves 1966 Avec une énergie inattendue elle répliqua par une gifle et la curieuse déclaration suivante : « On n'est pas de sortie pour faire le biseness » 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945) 1938 c'est une bonne de business la sortie des bureaux 1938. Moi, un nain 1917 C'est idiot, ce que j'ai fait. C'est des coups à se faire démolir. Il fera chaud quand je recommencerai. D'ailleurs, il y a trop longtemps que ça dure, ce business-là, j'en ai marre 1917. La prise de Combles 1929 on voit bien que tu ne connais pas le bisnesse 1929. Je suis un geux 1952 Qu'est-ce que tu penses de ce business ? […] –C'est du beau travail 1952. Rencontre dans la nuit 1969 Monsieur le commissaire me dit que je suis un brave garçon tout en me conseillant d'exercer – à l'avenir – mes talents dans des business plus tranquilles 1969. Au décarpillage 2003 Avec les élèves qui sortent un peu du rang, je fais des petits business par-ci, par-là 2003. Dans l'enfer des tournantes 1931 Une gonzesse que j'ai depuis six piges, qui me doit tout, que j'ai dégrossie et mise au bon business ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France) 1995 T'es pilote. Reconnaissance aérienne, en plus. T'as pas fait ce bizness en faisant pas gaffe. 1995. La princesse du sang 1917 J'y suis été à Verdun pendant les premiers jours ; c'est moi qu'a fourni toutes les cantoches ! Quand il s'agit du « bisenesse », je suis jamais feignant ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1925 un dur, dangereux et écoeurant « business » : cinquante, soixante, jusqu'à cent hommes de toutes les couleurs, de toutes les races, à « faire » par jour 1925. Souvenirs d'un médecin des prisons de Paris (1914-1918) 1998 Il ne fait plus de cambriolage, ou alors exceptionnellement, il deale pour vivre depuis une quinzaine d'années. Il dit son «business». Il a fait deux fois de la prison et les années l'ont rendu prudent 1998. Trente ans de sursis 1955 Je vais me faire faire avant d'avoir tiré un radis de ce bissness. 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1947 Lui, il ne voudrait pas que sa Suzu fasse le bizenesse, étant donné qu'il gagnait suffisamment sa vie et qu'il voulait l'avoir à lui tout seul. 1947. Fleur-de-Poisse 1947 Et puis tant pis, s'il fallait reprendre le collier, retourner au « bizeness », elle ne serait pas la seule, elle n'en mourrait pas. 1947. Fleur-de-Poisse 1922 le biseness ne rend pas fort. […] Faut que les gonzesses les aient à l'envers pour s'expliquer : on ne voit pas clair des masses. 1922. Au Lion Tranquille 1924 Et Simone trottait à ses côtés / bien sagement comme une souris de la ruine / en route pour le « bisness » tant décrié 1924. Simone de Montmartre, dans Poésies documentaires complètes 2011 on jouit d'un statut particulier. On est à un endroit stratégique, on a les coudées franches, sans parler des à-côtés, du bizness entre nous. […] N'importe qui à notre place ferait pareil. Pourquoi ne pas se sucrer tant qu'on le peut ? 2011. La nuit du vigile <26 citation(s)>

Très usité par les filles (ROS) / Adapt. orale de l'angl. business « affaire » → Business (GR) / Vient de l'anglais business, affaires (Dech1918) / de l'anglais, emprunt de la LP antérieur à la guerre (Dauzat1918) / 1912 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 787