tubard

date : 1920 registre moderne : 7 fréquence : 18

tubard

& tubarbe (fém.) ; tubard

n., adj.

Malade des poumons, tuberculeux ; pâle, sans force (fig.)

Synonyme : tuberculeux, malade des poumons

Morphologie : -ard

1965 Tu ne trouverais pas que j'ai pas l'air d'un éclopé si tu voyais mes poumons. Non, j'irais fort si je te racontais que je suis tubard : j'ai simplement les poumons voilés, voilés de naissance. 1965. La débâcle 1965 Il toussait comme un tubard qui va rejoindre le four crématoire dans la nuit. 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1950 Anna de Nice, qui trichait si bien aux cartes et était tubarbe… syphilo aussi, ce qui faisait une honnête moyenne 1950. Ainsi soit-il 1950 Elle était tubarbe jusqu'aux os, juqu'à la moelle 1950. Ainsi soit-il 1942 Moi, je suis tubard au dernier degré, disait un petit maigriot. 1942. Le bouquet 1957 Un lumignon tubard – ce qui ne veut pas dire à tube – éclairait comme il pouvait la salle basse de plafond 1957. Les eaux troubles de Javel 1954 il avait même demandé à rempiler, mais vu ses mauvaises notes et sa santé – il aurait fini tubard – on l'a réformé 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1985 Les rires fondirent en quintes tubardes dans le sous-bois du Park. 1985. Manila Black 2004 L'un d'eux, au teint pâle, crachait de temps en temps un glaviot de sang : un tubard en plus. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 2004 Nous l'avons mis torse nu, un torse creusé d'intellectuel tubard qui l'aurait fait refouler d'un conseil de révision quelconque 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne <10 citation(s)>

De tub(erculeux), et suff. -ard (GR) / Réduction syllabique (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 323