s'affaler

registre moderne : 4 fréquence : 32

s'affaler

& s'affaler sur le pieu ; se raffaler ; affaler

v. intr.

Tomber, tomber de tout son long, lourdement, se laisser tomber ; s'évanouir ; se coucher ; échouer

Synonyme : chute, chuter, tomber, tombé, faire tomber, assommer, assommé, échec, insuccès, échouer, manquer

1957 Il voulut s'avancer pour toucher mais ses jambes faiblirent et il se raffala dans le fauteuil 1957. Du riffifi chez les femmes 1917 Éreintés par la marche de la veille, je ne vaux pas quatre sous. J'essaie de tenir. Au bout d'un kilomètre, bien le bonsoir ! je m'affale au bord de la route. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 2011 Le voilà qui trébuche lourdement. Son casque s'envole, une de ses bottes s'échappe de son pied, et Gaby s'affale de tout son long, la tête s'en allant heurter les barres de fer. 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 1953 Au souper de minuit le sangouin dégouline, à 2 heures, les décolleurs sont dans les têtes jusqu'aux cuisses, à 3 heures l'affaleur s'affale ! Il a dérapé sur un lit de vertèbres. Pour l'aider à se remettre on lui envoie des paquets de tripes au visage… 1953. Racleurs d'océans 1977 Quand la nuit a commencé à se tirer, on en pouvait plus. Je me suis affalé pour dormir ; Stengler s'est assis, moins rond que moi. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1950 Celle-ci, à moitié morte d'avoir trop joui, s'était affalée dans un coin, en proie à la délicieuse fatigue qui suit le plaisir. 1950?. La Nonne 1976 Projeté en avant d'une forte poussée, il manqua s'affaler. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 821