canuler

date : 1830 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 19

canuler

& canuler qqun ; se laisser canuler ; se canuler

v.tr.

Importuner, ennuyer, ennuyer avec insistance, se laisser ennuyer ; marchander une fille, marchander le prix d'une passe ; s'ennuyer

Synonyme : ennuyer, s'ennuyer, importuner, agacer, déranger

xxxx Je vous demande un peu s'il y a du bon sens à se laisser canuler une heure par un idiot xxxx. Monsieur Félix, dans Un client sérieux 1955 Elle est à court de came et pas fraîche à voir, je te jure. Qu'est-ce que j'en fais ? Moi, elle commence à me canuler… 1955. Mollo sur la joncaille 1950 Ils commençaient à me canuler sérieusement tous les deux 1950. Ainsi soit-il 1950 elle s'était débrouillée pour nous canuler toute la soirée, si bien qu'on avait tous marre les uns des autres 1950. Ainsi soit-il 1901 voilà une demi-heure que je me laisse canuler par vous, et, pour me récompenser, c'est tout ce que vous trouvez d'agréable à me dire ? 1901. Oedipe... voit !, dans L'instinct - Marthe 1911 Mamzelle Eusébie qui est devenue ta flôme… C'était une chenue mascotte à la manque qui se canulait chez son dab 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Opération ennuyeuse : clystère (AYN) / De canule, p.-ê. par référence au désagrément attaché à l'emploi de cet objet (GR) / Façon pudique de dire : emmerder ? (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 544