truffé de

fréquence : 10

truffé de & truffé de bêtise ; truffé d'argent ; truffé de chic

Plein, saturé (idiot, crétin ou riche)

1975 J'évitais les bars du lumpen antillais. Il eût été dangereux que je m'y aventure : ils étaient truffés d'indicateurs et je pensais qu'au moindre hold-up où un Blanc opérerait avec des Noirs, ces indicateurs, qui me connaissaient, penseraient à moi. 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France 2000 Le discours, truffé de néologismes incompréhensibles, avaient commencé sur des poncifs idéologiques 2000. Le portail 1896 Sans que personne osât avouer le vent – la frayeur – qui l'agitait, on reconnaissait à la mine contrite de chacun que nous avions tous peur de nous trouver en présence de nos terribles anciens, de ces officiers bahutés, truffés de chic 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école 1990 sa biographie, un vrai casse-tête d'ores et déjà truffé d'inexactitudes. 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie 1982 Truffé de nombreuses grottes, ce relief offre un abri sûr aux fellaghas 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 1975 Un large chemin de terre prolongeait la route goudronnée, mais truffé de trous. 1975. Les canards de Ca Mao <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 871