dérailler

registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 25

dérailler

v. intr.

Dire n'importe quoi, déraisonner, délirer, dire des bêtises, se tromper lourdement ; perdre sa retenue, s'enthousiasmer excessivement ; gaffer ; (sortir de la voie, fauter ; être anormal, ne pas suivre son cours normal)

Synonyme : fou, déraisonnable, fd, délirer

1935 Mais où le scénario déraille, si j'ose dire, c'est quand il fait entrer en jeu, non pas les braves ouvriers d'un quelconque arsenal français, mais les affreux bolcheviks de l'arsenal de Sébastopol. 1935. Mer Noire
1949 ton imagination te fait dérailler 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
1915 Pour sûr, le pauvre garçon déraille. Les privations, les rudes émotions endurées, depuis le début de cette campagne, auraient-elles troublé sa raison ? 1915. Les poilus de la 9e
2001 Dès le matin, j'ai senti que ça allait dérailler. Ce jeudi ne serait pas comme les autres 2001. Sale prof !
1949 Tu dérailles, mon gars ! 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
1911 Parole ! je déraille, je deviens marteau dans cette cellotte… 1911. Le journal à Nénesse

<6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).