tirer le diable par la queue

date : 1694 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 17

tirer le diable par la queue locution

Ne pas avoir assez d'argent, vivre difficilement, pauvrement

Synonyme : argent (sans), pauvre

8239_diable_poelon_1.jpg: 672x504, 22k (29 août 2016 à 19h33) 8239_diable_poelon_2.jpg: 672x504, 32k (29 août 2016 à 19h33)

1976 J'avais vingt-deux ans, pas un rond devant moi et des perspectives d'avenir pas tellement chantantes quand j'ai rencontré Monique. Elle avait vingt-cinq ans, elle travaillait comme vendeuse et, elle aussi, tirait le diable par la queue. 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1792 le Peuple en a-t-il profité ? en est-il plus riche, plus heureux ? –Il en est f... plus malheureux ; car si j'en crois mon père, il tire le diable par la queue, et se foutroit volontiers à genoux devant un gros sou 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan 1899 la France comprend mal l'importance d'avoir une police dont les agents [qui ne gagnent pas beaucoup d'argent] ne tirent pas le diable par la queue 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir 1964 Quand elle tire le diable par la queue –et ce n'est pas celui de Faust– Tata Margot en veut d'abord aux communistes et à la Finance. 1964. Les rues de Levallois 1890 Tous les débouchés m'étant fermées, ou à peu près, j'ai végété quelque temps, tirant le diable par la queue à la lui arracher 1890. Biribi 1903 c'est toujours la misère. Ceux qui des gosses et pas de fortune ou une belle situation ils sont toujours à tirer le diable par la queue. 1903. Les enracinées <6 citation(s)>

Avoir de la peine à se procurer de quoi vivre, en être réduit aux derniers expédients. Car l'homme sans ressources finit par recourir à l'assistance du diable qui refuse d'aider et se retourne. Le diable ayant une queue derrière, l'homme la tire. (d'après Maurice Rat) D'après Quitard, il faut pour comprendre l'expression savoir que le diable « est souvent à la porte d'un pauvre homme », d'où l'idée de lutte entre le pauvre homme et le diable : ne pouvant affronter le diable par devant, l'homme le saisit par derrière pour l'éloigner du logis, avec l'idée que c'est peine perdue. Même chose chez Martel (Petit recueil de prov. fr.), mais on tire ici le diable pour qu'il veuille bien aider le malheureux. C'est un proverbe ancien. Est déjà dans les Curiosités d'Oudin (1640) avec cette définition : travailler fort pour gagner sa vie». Noter que dans un conte régional l'expression est associée à l'idée de gagner de l'argent facilement (voir forum pour les références) / Penser au mot diable au sens de caquelon, poêlon (gb) / 1694 (mais donne citation de Scarron, Roman comique : « si je faisais des vers aussi bons la moitié que ceux que vous me venez de lire, je ne serais pas réduit à tirer le diable par la queue et je vivrais de mes rentes » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 856