timbré

registre ancien : 5 registre moderne : 6 fréquence : 21

timbré

& être timbré

n., adj.

Un peu fou, à moitié fou, fou, déraisonnable, à propos d'un idiot ANG : he is stamped for the lunatic asylum (speaking of a fool)

Synonyme : fou, déraisonnable, fd, délirer

1801 en flattant à propos la manie de quelques-uns de mes foux, leur donner du fil à retordre ; attendez-moi un instant : mais, tenez, tenez, en voici un des plus timbrés. Tandis que je cours aux autres, flattez sa marotte, et prenez leçon d'extravagance… 1801. Les foux hollandais, ou l'amour aux petites maisons, comédie en deux actes, en prose. Par Bignon et Claparède, comédiens. Représentée, pour la première fois, sur le théâtre de la Cité, le 13 brumaire an IX 1889 Aller jouer au tambour la nuit ! Faut être timbré, parome d'honneur, faut être timbré ! 1889. Le soldat Chapuzot 1757 Un avocat de Bergerac nommé Grenier, qui avait beaucoup d'esprit, mais à la vérité un peu timbré, n'ayant pas même beaucoup de religion […] 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1997 On était une petite bande bien sympathique. Il y avait de tout dans notre pavillon : des timbrés, des moins timbrés, des complètement timbrés… 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules <4 citation(s)>

Avoir reçu un coup de marteau (VIR) / Cou du timbre (AYN) / De timbre (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 937