soiffard

date : 1843 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 25

soiffard

& soiffarde (fém.)

n.

Qui aime boire, qui boit trop, qui a toujours soif, ivrogne, gros buveur ALL : Säufer / ANG : a tippler

Synonyme : ivrogne, alcoolique, buveur

Morphologie : -ard

Usage : alcool, ivrognerie, boire

8126_que_tu_ne_deviennes_un_soiffard.jpg: 667x1052, 345k (24 mars 2018 à 20h57)

1886 notre homme, au contraire, avec sa large figure couperosée, son nez bourgeonné, duquel, par tous les pores, s'exhalait une odeur de vieux vin et d'alcool, personnifiait le soiffard, l'homme qui met ses économies en bouteille 1886. Paris oublié 1892 De la fortune à moi, Soiffard Ier, roi des Goulots ? Putt… 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique 1964 Monsieur Thomson s'adonnait au Pernicard ; il appartenait au clan des soiffards, des mauvais maris 1964. Les rues de Levallois 1857 Généralement, le soiffard est un homme des litres. 1857. Dictionnaire de la langue bleue ou glossaire franco-parisien, à l'usage des touristes peu familiarisés avec les beautés de l'idiome capitalesque, dans Paris à vol de canard - Impressions de voyage dans les 13 arrondissements de la capitale 1870 Le sénat de la mécanique […] a été longtemps tenu par le père Michel, soiffard de forte taille, estomac à trois cuvées, sac à vin de premier ordre 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être <5 citation(s)>

De soif, et suff. péj. -ard (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 326