blindé

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 22

blindé & être blindé ; blindé comme un char d'assaut, comme un tank, à zéro n., adj.

Ivre, gris ; homme ivre

Synonyme : ivre Usage : alcool, ivrognerie, boire

1997 Disait-on déjà « bourré », ou « blindé » ? Si ces mots circulaient rue aux putes, ils n'avaient jamais en tout cas, sinon « schass », contemporain précisément des beaux jours du naturalisme, franchi, à ma connaissance, le seuil de l'hôtel de France 1997. L'aveu différé 1928 Je parie que c'te charogne de Rouquine était encore blindée, pour avoir foutu le feu à sa baraque… Depuis qu'elle s'est collée avec Robert, on ne voit que sa gueule aux « Amateurs de la bouteille »… 1928. La racaille 1928 C'est ce sacré casse-poitrine qui lui détraque les membres. Il n'est pas si blindé que Ragougnasse, mais peut s'en faut. 1928. La racaille 1910 Ce dernier qui ne s'oubliait pas et avait déjà sucé pas mal de môminettes dans l'intervalle fut bientôt […] consciencieusement blindé 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <4 citation(s)>

Ivre, donc à l'abri de la maladie selon l'opinion vulgaire (cf. frère Jean des Entommeures, Rabelais : 'Cent diables me saultent au corps s'il n'y a plus de vieulx hyvrognes qu'il n'y a de vieulx medecins' (SAIN-TRANCH) / De l'allemand blind = aveugle, être aveugle au point de ne plus voir son chemin (GIR-BIS) / Même registre que : cuivré, rétamé, bronzé (MCC) / blind = aveuglé : les yeux clignotent (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 863