sécher

date : 1876 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 26

sécher

& sécher un verre ; sécher les bouteilles ; sécher un demi ; sécher un bock ; sécher son godet ; sécher un litron

Boire, boire et vider (verre, bouteille, récipient), finir sa consommation ALL : trinken

Synonyme : boire, offrir à boire

1955 On avait fini de sécher la boutanche de calva 1955. Mollo sur la joncaille 1946 Je séchai son eau-de-vie, laissai la moitié de mes bagages chez elle, la plantai là, et rentrai chez moi réfléchir et roupiller 1946. Le cinquième procédé 1956 Elle devait cuver son gin ou sécher les fonds de bouteilles 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1952 Il mange comme quatre, doucement, sèche les bouteilles de champagne – du grand rôteur à tête d'or, dit-il – avec une régularité métronomique et garde un oeil frais de gardon optimiste 1952. Mon taxi et moi 1957 J'empochai le billet […], séchai ce qui restait de liquide dans mon verre et raflai mon galurin 1957. Les eaux troubles de Javel 1876 Il ne sait pas qu'il s'agit d'accepter un verre de bière quand on lui offre de sécher un bock 1876. Chronique parisienne (sur l'argot parisien et l'étranger) 1910 s'en fourraient jusque-là sans oublier de sécher les bouteilles poudreuses 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <7 citation(s)>

SÉCHER, verbe c) Pop., fam. Sécher un verre, une bouteille. Boire entièrement son contenu. « Charpentier, passe-moi le bidon d'eau-de-vie ». Deux gorgées et je le sèche! (COPPÉE, Contes en prose, 1882, p. 303). D'une haleine, Falstaff sèche deux gallons de xérès (WILLY, Mouche des croches, 1894, p. 274). Étymol. et Hist. e) 1881 sécher un litre « le boire en entier » (RIGAUD, Dict. arg. mod., p. 345) (TLFi) /

Extension de sens (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 295