abbaye de monte-à-regret

date : 1628 registre ancien : 10 fréquence : 56

abbaye de monte-à-regret & a. de monte à regret ; a. de Monte-à-Regret ; a. de Monte-à-regret ; a. de mont-à-regret ; se retirer à l'- de Mont'-à-Regret ; Mont-aux-Regrets ; l'- de monte-à-regret ; de Monte-à-Regrets ; de Monte-à-Regret ; de Montagregret ; abbaie du mont à regret n.f., locution

Échafaud, guillotine, potence, gibet ; être guillotiné ALL : Schafott / ANG : The Scaffold / IT : ghigliottina, forca

Synonyme : guillotine, échafaud, potence Famille : abbaye de Usage : forçat, bagne, bourreau, peine de mort

1986 Notr' guignon eût été pire, / Si, comme les jolis cadets / On nous eût fait raccourcire / A l'abbaye d'Mont-à-r'gret 1986. Bagnards à Brest 1829 mon père a épousé la veuve, moi je me retire à l'abbaye de Mont'-à-Regret 1829. Le dernier jour d'un condamné 1829 Dix mille balles, messieurs, je crois que ça valait bien de risquer le grand pèlerinage du Mont-aux-Regrets 1829. Mémoires d'un forban philosophe xxxx Notr'guignon eût été pire, / Si, comme de jolis cadets, / On nous eût fait raccourcire / A l'Abbay d'Mont-à-r'gret xxxx. Complainte des galériens, dans Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment (vol.1) 1952 la politique s'en mêle et […] il est changé de place et son avancement est scié. Alors, bien sûr, il préfère laisser grimper un mec à l'abbaye de Monte-à-Regret 1952. Rencontre dans la nuit 1911 moi je ne suis plus qu'un pauvre fagot qui grelotte dans sa cillotte en droguant d'être refroidi tout à fait à l'abbaye de Monte-à-Regret… 1911. Le journal à Nénesse 1977 Et si celui que j'ai sauvé me fauche ma femme ou empoisonne mon chien et que je le tue, ces messieurs de la monte-à-regret m'envoient renifler la sciure. 1977. Faut pas rire avec les barbares <7 citation(s)>

Cette désignation n'a plus de raison d'être depuis 1871, époque à laquelle les treize marches pour y monter ont été supprimées (ROS) / Abbaye sépare du monde, on y monte à regret (LAR 6e) / Cette expression s'appliquait autrefois à l'échelle qui servait à pendre ; depuis lors les argotiers, confondant à dessein cette machine avec les degrés qui conduisent à l'échafaud, ont fait de la partie le tout et désignent sous ce nom l'appareil qui tranche la tête des condamnés (Peschier1852) / 1628 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 229