renfoncement

registre ancien : 7 fréquence : 5

renfoncement

& envoyer un renfoncement

n.m.

Vigoureux coup de poing sur chapeau haut de forme ; coup de tête en pleine poitrine (pour les voyous) ; coup, bourrade

1885 Ah ! mon pauv' vieux ! Il avait pas fini qu'il avait son renfoncement ! Dzim ! Boum ! Me v'là à taper comme un sourd 1885. L'aventure de Marius Dauriat - Études d'argot, dans La Chair 1915 Comme le faux commandant se débat, cherchant à rompre les liens qui lui attachent les poignets, Lefebvre lui envoie un renfoncement, en disant : –Mais tiens-toi donc tranquille, bougre de chameau… 1915. Les poilus de la 9e 1854 Monsieur veut rire ? Tiens !… (Il lui donne un renfoncement, et lui enfonce son chapeau sur les yeux.) 1854. Les rues de Paris. Mélodrame populaire en 6 actes et 8 tableaux <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 369