réjouissance

date : 1783 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 5

réjouissance n.f.

Viande avec plus d'os que de chair, os que le boucher fait payer au prix de la viande

Synonyme : os Usage : boucherie

1863 Joli garçon, veux-tu venir chez moi ?… DORANTE (Que la tournure de Sylvia séduit, décidement.) –Eh ! eh ! je n'dis pas non… (Bas.) Faut voir ça au déballage… y'a p't'être plus d'réjouissance que d'viande là-dessous… 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1893 Quant au boucher, il se rattrape de sa générosité en ajoutant un peu plus de réjouissance à votre pot-au-feu 1893. Paris qui mendie - Mal et remède 1885 Sans doute les boeufs français possèdent des radius et des tibias, mais les bouchers ont l'habitude de couper ces os en plusieurs morceaux afin de les vendre à leurs clients au même prix que la viande. C'est ce qu'on appelle la réjouissance 1885. La hotte du chiffonnier 1885 C'est ce qu'on appelle la réjouissance. Ce procédé a un double inconvénient ; tout d'abord, en dépit de son nom, il ne réjouit nullement la ménagère qui craint toujours d'avoir trop d'os dans sa part, et ensuite il diminue des deux tiers la valeur de l'os 1885. La hotte du chiffonnier <4 citation(s)>

RÉJOUISSANCE, subst. fém. II. A. Vx, BOUCH. Morceau d'os ou de basse viande que les bouchers pesaient obligatoirement avec la viande de qualité moyenne ou même médiocre vendue au peuple. (Dict. XIXe et XXe s.). B. P. anal., région., vx. En Lorraine, le pays de Me Demange et le mien, la réjouissance, c'est un petit morceau de pain que les boulangers donnent en plus de la miche (BARRÈS, Scènes et doctr., t. 1, 1902, p. 174). Étymol. et Hist. B. 1783 bouch. (L. S. MERCIER, Tabl. de Paris, t. 5, p. 122 : Les bouchers fournissent les grosses maisons de ce qu'il y a de meilleur dans le bœuf; ils vendent au peuple ce qu'il y a de moindre, et ils y ajoutent encore des os qu'on appelle ironiquement des réjouissances [it. ds le texte]). (TLFi) /

en souvenir des réjouissances qui auraient suivi une ordonnance d'Henri IV supprimant l'usage d'ajouter et de peser les os pour les bas morceaux vendus au peuple (GR) / 1783 (GR) / 1783, L.S. Mercier, Tabl. de Paris (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 418