raté

date : 1876 registre moderne : 3 fréquence : 47

raté

n.

Mal conformé, incomplet, pas bien ; nul (homme) ; échec, homme sans succès ; qui n'a pas réussi ; terme de mépris, minable, nul, sans talent, qui n'a pas réussi ; manqué, qui a échoué ; nom donné aux hommes réformés par les Conseils de révision ANG : an unsuccessful man, a failure

Synonyme : minable, échec, insuccès, échouer, manquer

Usage : militaire, guerre, artiste, peintre

1934 une tourbe suspecte « d'étrangers », dont beaucoup de réfugiés espagnols venus de Bordeaux, de Toulouse, de Perpignon, des têtes chaudes et des têtes brûlées, des ratés, des exaltés, des mécontents, des espions 1934. Panorama de la pègre, dans Panorama de la pègre 1953 Il est inadmissible que ces ratés aient l'air de narguer leurs camarades ! 1953. Allons z'enfants 1997 Des banquiers, peuh, et pas même la plus ancienne banque de Mazerme, un raté, M. de Farges, un fruit sec que les écus de sa femme avaient casé là, pas de quoi le prendre de haut. 1997. L'aveu différé 1975 Antoine se souvenait avec horreur de son père, le conduisant à l'aéroport pour la première fois vers l'avion de Paris, et lui lançant brusquement : « Je suis un raté. » 1975. Les canards de Ca Mao 1967 Demain ma vie d'homme commence. Serai-je à la hauteur de mes ambitions ? Il m'arrive maintenant d'avoir peur de n'être après tout qu'un raté… 1967. Le cachot <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 200