jésuitière

date : 1850 fréquence : 1

jésuitière

n.f.

Établissement d'enseignement tenu par les jésuites

Synonyme : école, collège

Usage : scolaire, étudiant, grande école

1935 il y a officiers et officiers. Il y a les officiers du Grands Corps, ce sous-produit de jésuitière, et il y a les assimilés : toubibs, commissaires, mécaniciens. Le Grand Corps traite les toubibs et les commissaires, qui ont de la « classe sociale », avec condescendance ; il méprise les mécaniciens, qui sont des ouvriers. 1935. Mer Noire <1 citation(s)>

Jésuitière, subst. fém. péj.Maison, école, collège de jésuites. Il fallait mettre la main sur l'armée. On l'a fait, par la complicité des « classes supérieures », dont l'éducation se trouve accaparée par les jésuitières (Clemenceau, Vers réparation,1899p. 111). En ce temps-là, nous habitions deux étages du vieil hôtel solennel (...) tout près de la jésuitière (que Combes était au moment de vider de ses pieux habitants et dont la chapelle, dite chapelle Margaux, était fort achalandée) (Mauriac, Écrits intimes, Commenc. d'une vie, 1932, p. 32).− [ʒezɥitjε:ʀ]. − 1re attest. 1850 la jésuitière de Fribourg (Gobineau, Corresp. [avec Tocqueville], p. 142); de jésuite, suff. -ière*. − Fréq. abs. littér. : 24. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 166