pruneau

registre ancien : 7 fréquence : 13

pruneau

n.m.

Tabac en ficelle qui se nomme grosse ou petite ficelle, tabac à chiquer ; chique, chique de tabac, tabac mâché ALL : Priemtabak

Synonyme : tabac, chique

Usage : tabac

1828 était de leur offrir le pruneau, c'est-à-dire la chique sentimentale, ou le tabac roulé, soumis ou non, suivant le degré de familiarité, à l'épreuve d'une première mastication 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1887 ils fabriquaient du Maryland avec des mégots ou des pruneaux abandonnés, en faisaient des paquets de un crocq, de deux crocq, etc. 1887. Paris qui s'efface 1850 Qu'as-tu à la joue ? –C'est mon pruneau, Sire ! –Ah ! je vois, tu chiques. –Oui, Sire. 1850. Les cahiers du capitaine Coignet (Jean Mistler éd.) 1899 puis dans le coin d'un infect mouchoir à carreaux qu'il vient à l'instant d'extraire de son sein, il enveloppe le divin "pruneau" avec des précautions de mère, le serrant d'un double-noeud. 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou <4 citation(s)>

Quand il est mâché il est noir comme un pruneau (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 742